Le 30 octobre dernier, j’ai profité d’un déplacement dans la magnifique ville de Lyon, pour aller découvrir la Cité Internationale de la Gastronomie !

Oui oui, elle a ouvert ses portes le 19 octobre dernier au Grand Hôtel-Dieu et accueillait pour l’occasion son parrain Régis Marcon***.

Impossible pour moi de visiter Lyon sans m’y arrêter et me laisser porter par cet univers de la gastronomie que j’aime tant !

 

C’est partie pour une visite… pleine de saveurs !

En novembre 2010, le repas gastronomique des Français est inscrit au Patrimoine immatériel de l’humanité de l’Unesco. Pour renforcer cet acquis, une mission française du patrimoine des cultures alimentaires (MFPCA) est nommée, et lance un appel à projet auprès des collectivités locales. C’est en juin 2013 que Lyon a été retenue pour accueillir l’une des 4 Cités Internationales de la Gastronomie avec Tours, Dijon et Paris-Rungis.

C’est au coeur de la plus ancienne partie de l’Hôtel-Dieu que la Cité Internationale de la Gastronomie occupe 3 930m2, dédiés à « la gastronomie à la croisée de l’alimentation et de la santé. »

Elle s’articule en 4 niveaux qui nous font découvrir un « parcours du goût ».

On y apprend à bien se nourrir, en alliant santé et plaisir, on y découvre les produits du terroir lyonnais et les dernières avancées de la recherche, mais également l’histoire de nos légumes et viandes…

Lorsque l’on arrive dans ce lieu chargé d’histoire, la visite débute dans le coeur de la Citée où on y découvre le majestueux dômes des Quatre-rangs. Y trône fièrement la sculpture des « 13 cuillères » en verre de Vincent Breed. Celle-ci rend hommage à la performance architecturale du lieu.

En effet, l’édifice était une innovation architecturale qui permettait, grâce à son système de ventilation naturelle d’aspirer les miasmes des malades. Car ne l’oublions pas le Grand Hôtel-Dieu, était à l’époque un hôpital. Le taux de survie dans cet établissement était alors supérieur par rapport aux autres hôpitaux de Lyon. Vincent Breed met en scène l’ustensile qui sert à manger, mais aussi à administrer le remède, révélant le lien naturel entre gastronomie et santé.

 

Au 1er étage, je découvre donc des espaces ludiques incitant au touché et à l’interaction du public.

4 grands espaces se distinguent ici :

  • À table !

Un espace dédié à Lyon et expliquant pourquoi Lyon est une capitale de la gastronome. C’est un espace immersif qui nous permet de mieux comprendre la situation singulière de Lyon au cœur d’une diversité des terroirs.

On y découvre un espace travaillé comme des Halles de marché ! Une vendeuse vous interpelle sur l’histoire de vos fruits et légumes, un boucher vous fait découvrir l’histoire de produits tel que le « Jésus » (charcuterie Lyonnaise fabriquée à la période de Noël ), une table intéractive vous invite à préparer un repas. Vous pourrez découvrir également un espace qui vous invite à découvrir l’odeur de la praline, les différents vins de la région, les textures et noms des fromages.

  • Bon appétit !

Un espace dédié à l’histoire et aux grands noms de la cuisine lyonnaise ! Je suis frappée à l’entrée par le grand piano de cuisine de Monsieur Paul Bocuse ! Je découvre ici des objets chargés d’histoire, des vidéos, des citations.

Paul Bocuse, le téléphone de la Mère Brazier ou le livre de recette du chocolatier Bernachon. Une histoire de goût au cœur de Lyon.

  • Au grand Hôtel-Dieu

Impossible de se trouver dans un endroit chargé d’histoire sans parlé de celui-ci. C’est au cœur d’un cabinet de curiosité que l’on découvre l’histoire de cet hôpital, devenu ensuite un haut lieu de médecine et d’innovation en France.

  • Et demain ?

Comment mangerons-nous demain ? c’est bien la question qui taraude tout le monde dans le milieu de la gastronomie… et cette question reflète de nombreux enjeux sociétaux et environnementaux. Ici j’ai pu prendre le temps de lire et d’écouter des contributions d’experts pour réfléchir à ce que pourrait être le futur.

 

Au 2ème étage, on y trouve une GastroLudothèque ! Un espace pour laisser libre court à l’imagination et explorer le monde de l’alimentation à hauteur d’enfants.

 

Enfin j’ai terminé ma visite par le 3ème et dernier étage… au cœur même de la cuisine !

Vous pouvez acheter une place pour  l’expérience dégustation. Cette expérience vous permet d’accéder aux cuisines, où les chefs vous confectionneront un menu dégustation (entrée, plat, fromage et dessert). Ils nous ont fait découvrir de façon ludique les produits qu’ils ont utilisés dans leurs préparation (légumes, huiles, graines, chocolat, …) une fois des odeurs pleins les narines et l’eau à la bouche on nous invite à passer dans l’espace gastronomique pour déguster ce menu découverte… miammmm !

 

Nous y dégustons une purée de potimarron, salade de butternut, vinaigrette à l’orange, tuile aux graines – risotto de petit épautre et chanterelles grises, ballotine de volaille aux trompettes de la mort, légumes de saison et jus de volaille réduit – cervelle (rassurez vous, c’est un fromage) de canut sur toast de radis noir – Biscuit chocolat, crèmeux chocolat aux cèpes, copeaux de chocolat meringue aux cèpes !

 

Cette dégustation clôture pour moi mon expérience gastronomique !

Pourquoi à Lyon ?

Lyon possède tous les atouts pour accueillir la Cité Internationale de la Gastronomie :

  • Une gastronomie érigée en art de vivre depuis l’Antiquité
  •  Un terroir privilégié avec 80 AOC dans la région et 340 exploitations agricoles sur la Métropole (39000 dans la région !).
  • Une cuisine de tempérament avec de vraies spécialités
  • + de 4000 restaurants : un record en France !
  • 19 chefs étoilés au guide Michelin en 2017 (soit 23 étoiles qui en font la 4ème ville la plus étoilée d’Europe)
  • Reconnue internationalement comme la 1ère destination gastronomique de France (The Times UK 2015), et la 5ème au plan mondial (National Geographic 2015…)
  • Une cuisine ouverte au monde (40 pays représentés dans ses restaurants de spécialités)
  • Une cuisine qui a le souci de la qualité et de la santé. La recherche en nutrition y est très active.
  • De nombreux événements sur ce thème : SIRHA, BIG !, Lyon Street Food Festival, plusieurs salons autour du vin et de la gastronomie…

Et bien sûr, le choix du Grand-Hôtel Dieu pour l’héberger, en plein centre-ville au bord du Rhône, cet édifice historique de premier plan, magnifiquement restauré, a de tous temps été dédié à la santé.

 

Le grand Hôtel-Dieu de Lyon

Ce projet constitue la plus grande opération privée de reconversion d’un monument historique en France.
Les bâtiments (sauf la Cité Internationale de la Gastronomie) ont été acquis par le Crédit Agricole et les travaux sont conduits par Eiffage Construction.
L’édifice, classé, qui occupe 51 500 m², est rénové dans les règles de l’art, en respectant l’architecture et la structure des bâtiments.
C’est un nouveau lieu de vie pour les Lyonnais et un facteur de rayonnement pour Lyon.

Il abrite, outre la Cité Internationale de la Gastronomie, un hôtel Intercontinental ***** de 143 chambres, un centre de convention de 2740 m², des commerces, cafés et restaurants, des bureaux, 11 appartements et un parking privé.
Sans oublier des espaces extérieurs : cours, cloître et jardins historiques, propices à la détente.

Découvrez nos succulentes actualités

Découvrez nos succulentes actualités

Pour rester aux jus de toutes nos nouveautés, inscrivez vous ! 

Votre inscription est bien réussie